• Les conséquences énergétiques et émotionnelles des cicatrices sur votre santé

    cicatrice

    Qu’est-ce qu’une cicatrice?

    Selon Wikipedia, la cicatrice est le résultat d’une lésion du derme, généralement suite à une incision effectuée au cours d’une opération. Une cicatrice peut être douloureuse quelques années après l’opération chirurgicale et donc avoir un effet sur l’état psychologique du consultant.

    Une cicatrice peut résulter d’une brûlure, de vergetures, d’un accident, d’un accouchement compliqué, de fractures, de césariennes, épisiotomies, commotions, réductions mammaires, implants mammaires, ablations mammaires (mastectomies) ou reconstructions mammaires, opérations diverses suite à des cancers, chirurgie esthétique, gastrectomies, rhinoplasties (nez), abdominoplasties (tablier abdominal), blépharoplastie (paupières), liftings, lipo aspirations, etc… ou d’un quelconque autre traumatisme.

    La cicatrice peut être apparente, interne ou les deux.

    En quoi consiste la démagnétisation d’une cicatrice?

    Le corps de chaque être humain est parcouru par de l’énergie. Elle circule dans tous ses tissus par des canaux principaux que l’on nomme « vaisseaux et méridiens » ainsi que par un immense réseau de minuscules canaux que l’on nomme « nadis ».

    Cette énergie est filtrée à l’entrée et à la sortie du corps par des centrales énergétiques nommées « chakras ». Il y a sept chakras principaux sur le corps.

    Lorsque l’on incise le corps humain ou que des tissus sont déchirés accidentellement, des milliers de nadis sont sectionnés et de l’énergie non désirée et non filtrée pénètre dans le corps par cet orifice non prévu. La bonne cicatrisation physique de la plaie n’a aucune influence sur les nadis car les deux choses sont totalement différentes. Les nadis interviennent dans la circulation énergétique qui n’est pas le domaine de la médecine habituelle. Les nadis ne cicatriseront jamais et constitueront une fuite énergétique plus ou moins importante, selon la taille et la profondeur de la cicatrice.

    Pour remédier à ce problème, il faut informer le subconscient de la personne, que des milliers de nadis sont hors d’usage à un certain endroit du corps et que l’on ne doit plus y envoyer de l’énergie. Ce travail est de la compétence d’un médium énergéticien spécialisé dans le traitement énergétique des blessures et cicatrices.

    Outre la fuite énergétique qui doit être stoppée, un deuxième problème se pose : de l’énergie non désirée est entrée dans la blessure.

    Que contient cette énergie pirate ? De l’air ? Des microbes ? De la pollution ? Des entités ?

    En tout cas, des « choses » qui auraient été refoulées si cette énergie était entrée dans le corps par les voies prévues à cet effet (chakras).

    Quand les plaies seront recousues et cicatrisées, toutes ces « choses » non identifiées et non désirées resteront bloquées à l’intérieur corps de l’être humain et y sèmeront la zizanie. Elles court-circuiteront la circulation de l’énergie saine dans les divers chakras et pourront, de ce fait, être à l’origine des troubles émotionnels et comportementaux supplémentaires chez cet être humain.

    Une plaie cicatrisée, qu’elle soit interne ou externe, engendrera donc deux conséquences énergétiques majeures pour l’être humain :

    De l’énergie pirate stagnera à l’intérieur des tissus et interférera dans la circulation énergétique correcte, aux abords immédiats des tissus cicatrisés.

    Les nadis qui ont été sectionnés lors de l’opération chirurgicale ou de l’accident, ne cicatriseront pas et seront à l’origine d’une fuite énergétique permanente.

    Pour supprimer ces conséquences, il faudra retirer l’énergie pirate hors du corps du consultant et la remplacer par de l’énergie neuve.

    Ensuite, il faudra colmater la fuite énergétique. Alors seulement, la cicatrice sera rendue inopérante au niveau énergétique.

    Ensuite, logiquement, certains troubles émotionnels, comportementaux et/ou de santé disparaitront.

    Quelle est l’influence des cicatrices sur les émotions et le comportement?

    Pour illustrer ce sujet, nous allons prendre le cas des épisiotomies et des déchirures vaginales.

    Une épisiotomie est effectuée sur le périnée : il est le siège du chakra racine et de notre « je suis, j’existe », « je me donne le droit d’exister », « j’ai confiance en moi », « je m’affirme dans la vie », etc…

    Si, à cause d’un coup de bistouri ou d’une déchirure, la circulation énergétique est compromise au périnée, alors la Femme qui a cette cicatrice, pourra basculer vers d’autres émotions et comportements moins positifs : « je ne me donne pas le droit d’exister », « je ne reconnais pas ce corps comme étant le mien », « je ne m’aime pas », « je n’ai pas confiance en moi », etc…

    Ces Femmes auront également tendance à manquer d’ancrage, etc….

    Sources :http://www.lesenergiesdevie.com/

     

    « Les robots sexuels s’immiscent dans notre sociétéLes femmes portent l’ADN masculin de tous ceux avec qui elles ont eu des rapports intimes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :